Déprime ou dépression ?

Il peut arriver à tout le monde de se sentir triste ou « déprimé », d’avoir des « idées noires» ou le « blues ». Il peut même arriver que ce « coup de cafard » s’accompagne d’une anxiété et de difficultés pour dormir. Mais cela ne veut pas pour autant dire que l’on souffre de dépression.

Au fils des événements, en particulier les deuils, les moments de tristesse font partie de la vie de tous. La tristesse, le découragement voire même, un désespoir passager, représentent des expériences normales. Ces problèmes d’humeur ne doivent pas être confondus avec la dépression (Cf. article sur le Deuil).


Différence entre déprime et dépression

Pour pouvoir parler de maladie dépressive, il faut que ces perturbations de l’humeur soient bien caractérisées, qu’elles s’associent à d’autres signes comme un ralentissement psychomoteur ou un manque d’envie de faire des choses. Il faut aussi qu’elles soient présentes de façon quasi permanente sur une période d’au moins deux semaines et qu’elles entraînent une gêne importante dans la vie quotidienne :

  • difficulté à se lever,

  • à aller à son travail,

  • à se concentrer pour travailler,

  • à sortir faire ses courses,

Ainsi, il est possible au Médecin de poser un diagnostic de dépression, même moins d’un mois après un deuil : contrairement à ce que l’on disait autrefois, une dépression peut exister même moins de 6 mois après un deuil. C’est l’analyse de l’intensité des signes qui permettra au médecin de porter le diagnostic.


A ne pas faire avec une personne déprimée

  • Dire "Secoue-toi, remue-toi !" : ces injonctions sont inutiles et éventuellement délétères en accentuant la culpabilité.

  • Accepter n'importe quoi, y compris ce qui peut être dicté par la dépression : démission professionnelle, déménagement, volonté de mourir...

  • Considérer la dépression comme une simple réaction psychologique : même réactionnelle, la dépression est un processus complexe au-delà de la psychologie ordinaire.

Les traitements et accompagnement pour la dépression

Les épisodes de dépression peuvent se résoudre spontanément avec le temps dans 10 à 15% des cas en quelques mois. La plupart des épisodes dépressifs dure moins de 6 mois, mais ce sont quand même des mois de souffrance et de moindres performances dans ses relations avec autrui.

80 % des patients souffrant d'un premier épisode dépressif seront une nouvelle fois atteint par au moins un autre épisode de plus dans leur vie.


Lorsque la personne bénéficie d’un traitement et d'un suivi adapté, le risque de réapparition des signes de dépression, et la souffrance qui leur est liée, sont largement diminués. D'où l'intérêt d'une prise en charge précoce et efficace de la maladie.

En parallèle d'un traitement médicamenteux, l'Hypnose thérapeutique est une pratique efficace d'accompagnement pour les personnes souffrant de dépression. Le nombre de séances varie en fonction de l'avancement de la maladie.


Le Ministère de la Solidarité et de la Santé a mis à disposition ce guide explicatif sur la dépression.



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout